Le clou de rue

 

 

Clou de rue ou blessure de la sole

 

SYMPTÔMES :

 

Le terme "clou de rue" définit l'ensemble des objets pointus (épine, métal, verre, bois, etc...) qui peuvent pénêtrer la surface solaire du sabot. Selon la partie touchée (fourchette, glomes...) et l'orientation du corps étranger, les parties sensibles du pied peuvent être touchées. Cela peut aller d'une simple infection, d'un abcès jusqu'à des lésions plus profondes (os naviculaire, tendon fléchisseur profond, la bourse podothrocléaire...).

Si l'objet est toujours en place, il sera facile de diagnostiquer et d'intervenir rapidement. Dans le cas où l'objet s'est enfoncé dans la fourchette ou s'est retiré tout seul, l'affection est quasiment impossible à deviner. 

Le cheval présentera rapidement une boiterie modérée qui s'accentuera avec l'inflammation et l'infection. 

En cas d'infection, le pied est chaud.

 

CAUSES : 

 

  • pénétration d'un corps étranger au niveau de la surface solaire
       de la troisième phallange

 

 

 

TRAITEMENT :

 

Toute blessure au niveau de la sole est une porte d'entrée pour les bactéries et la profondeur des parties atteintes peut nécéssiter une opération. Ainsi, une prise en charge rapide est primordiale.

Il faut faire appel à un vétérinaire.

Deux cas se présentent :

 

  • le clou de rue est avéré : l'objet est toujours en place. Si celui-ci ne gène pas trop le cheval, il est
      préférable d'attendre le vétérinaire qui en fonction de sa taille, de son orientation et de la zone de
      pénétration associé à des clichés radiologiques pourra déterminer avec exactitude les zones
      touchées.

 

  • le clou de rue est suspecté : les signes inflammatoires sont présents, une boiterie apparait dans
       les jours qui suivent. Le vétérinaire ou le maréchal-ferrant utilise une pince à sonder pour déceler 
       la zone douloureuse. Selon les parties touchées, la boiterie peut être de modérée à aigüe.
       Un parage progressif peut permettre de trouver des traces et l'orientation du corps étranger.

 

Généralement, le cheval sera mis sous antibiotiques et anti-inflammatoires. Si les structures profondes ne sont pas atteintes, le traitement est celui d'un abcès. Il faudra vérifier le vaccin antitétanique.

Dans des cas plus graves, une chirurgie s'impose pour les atteintes du tendon fléchisseur digital profond, la bourse podothrocléaire ou de l'os naviculaire.

 

 

PRODUITS DE SOINS CONSEILLES : 

 

un produit désinfectant : 

 

une plaque protectrice pour terrains variés :

 

 

PREVENTION : 


Impossible d'anticiper ce type d'affection.

En revanche, si l'objet contondant est encore en place, l'examen de la sole et un curage journalier vous permettent d'agir immédiatement.