Muscles du cheval : courbatures, contractures, claquages...

 

SYMPTÔMES : 


Les douleurs musculaires chez le cheval peuvent être d'origines bien différentes et certaines très douloureuses. Le muscle est un ensemble de fibres qui agissent soit par extension, soit par contraction et qui est attaché soit directement à l'os soit par les tendons. 

Les douleurs et blessures musculaires principales sont : les courbatures, les crampes, les contractures, les contusions et les claquages.

(Voir la page myosite pour les myopathies).

 

Les courbatures apparaissent généralement les jours suivant un effort intense ou inhabituel et sont dues à des micro-lésions musculaires des fibres peu résistantes aux tensions exercées. Bien entendu, les courbatures sont plus fortes et plus longues chez un cheval sédentaire que chez un cheval sportif habitué à l'effort. Les symptômes sont en général plutôt discrets : nervosité, raideurs localisées ou généralisées, performances diminuées.... Les courbatures ne sont pas dangereuses et l'inflammation a pour but de réparer et tonifier les muscles en vue d'un nouvel effort. 

 

Les crampes sont une contraction musculaire involontaire et passagère et apparaissent pendant ou après l'effort. Les contractures sont des crampes persistantes. Les crampes et contractures sont douloureuses et le cheval atteint va s'immobiliser brutalement car le muscle touché n'assure plus ses fonctions. Le cheval peut présenter une boiterie.

 

Les contusions sont dues à un choc sur le muscle formant une ecchymose. Le cheval douloureux peut boiter et se comporter de façon irascible en raison de la douleur.

 

Les élongations sont des allongements traumatiques du muscle lors d'efforts intenses et peuvent aller jusqu'à la déchirure musculaire qu'on appelle aussi "claquage". Les symptômes sont généralement une boiterie selon l'emplacement du traumatisme, la zone touchée est sensible à la palpation et présente un hématome.

 

 

 

LES CAUSES :


  • un effort très intense
  • un effort inhabituel
  • un épuisement (crampes)
  • une déshydratation (crampes)
  • une accumulation d'acide lactique dans
       le muscle lors d'efforts violents (crampes)
  • un choc sur un muscle 
  • une mauvaise préparation à l'effort

 

TRAITEMENT :

 

Le diagnostic n'étant pas toujours facile dans le cas des différentes douleurs musculaires, n'hésitez pas à demander l'avis d'un professionnel.

Le principal traitement est le repos complet immédiat. Un massage avec un produit anti-douleur et relaxant participera à réduire les tensions et détendre les muscles.

Dans le cadre des courbatures, l'activité peut reprendre dès le lendemain mais en douceur.

Pour les contusions et hématomes, il faudra attendre que l'œdème se résorbe pour que le muscle soit moins douloureux et reprendre une activité douce.

Pour les élongations et claquages, la réfection de la fibre musculaire nécessitera 10 à 15 jours de repos. La reprise sera progressive et en douceur.

 

PREVENTION :

 

Il est important d'adapter l'animal à l'effort. Toujours pratiquer un échauffement et ne pas surestimer ses capacités.

La préparation à l'effort est primordiale. Vérifier que l'animal soit bien hydraté.

Un massage sportif avant l'effort peut aider à décontracter et stimuler la tonicité des muscles. 

Après l'effort, le massage réduira les risques de courbatures, réconfortera le cheval, diminuera la fatigue et permettra de reprendre une activité plus rapidement et sans douleurs.

Pour une récupération musculaire optimale, le massage régulier est préconisé.